Qui est-il, que fait-il, où vit-il?

Le hérisson est un animal sauvage qui peuple de plus en plus nos villes car il y trouve plus facilement à manger. Pourtant il est aussi exposé aux dangers de ces dernières notamment aux voitures et aux intoxications par insecticide ou anti-limace, prédation par les chiens et/ou chats.
Le nombre d’ hérisson est en forte baisse depuis quelques années pourtant ils sont d’une grande utilité surtout pour nos amies les plantes et les potagers.
En effet un hérisson adulte peut ingurgiter jusqu’à 60grammes d’insectes par jour, fini ainsi l’agriculture avec pesticides et autres produits nocifs aussi bien pour nous que pour la nature.
Malheureusement pour cette petite boule de pics, il est encore trop souvent victime de mauvaises réputations ou de croyances dépassées lui prêtant plusieurs maux comme des maladies transmissibles à l’Homme ou de la prédation sur nos volailles et autres animaux de basse-cour.
L’ hérisson est un animal nocturne qui niche principalement dans des nids qu’ils se confectionnent en hiver à base de feuilles et débris végétaux dans des buissons ou haies et en été dans des terriers , tas de branchages ou hautes herbes .Voilà pourquoi avant de brûler les tas de feuilles et d’herbes (ce qui est interdit pour rappel à Toulouse) vous devez vous assurer à l’aide d’un bâton ( et pas d’une fourche!) qu’un ou plusieurs locataires n’y ont pas élu domicile au risque de les incinérer vivants.
La femelle hérisson a en moyenne une ou deux portées par an. Souvent la deuxième portée naît trop tardivement dans l’année laissant peu de temps à la mère pour les nourrir car elle doit à nouveau se préoccuper d’accumuler suffisamment de réserve de gras pour supporter l’hiver. C’est ainsi que 4 à 5 petits hérissons d’à peine 150grammes se retrouvent à devoir eux-même se débrouiller pour trouver une nourriture se faisant rare avant de pouvoir hiberner.

« L’Hiver vient » et le froid lui est déjà là

Depuis quelques jours déjà ce ne sont pas les Marcheurs Blancs que je rencontre mais les cadavres d’ hérissons qui n’ont pas survécu au passage d’une voiture roulant trop vite ou bien à la famine car trop petit pour hiberner correctement.Ou bien des hérissons zombifiés par la faim et le froid cherchant désespérément de quoi se nourrir ou un endroit au chaud pour se reposer.
Pour qu’un hérisson survit à l’hiver (température en dessous de 10°C) on estime qu’il doit peser au moins 500grammes si l’hiver est suffisamment doux et que les températures restent constantes.Inutile de vous dire que les deuxièmes portées avec à peine 200grammes par individus ne survivront pas.
Si vous apercevez un hérisson dans votre jardin et que ce dernier est plus petit ou de la même taille que vos deux poings côte à côte vous devez l’aider impérativement ou bien le laisser le sachant condamné à mourir.Si c’est un jeune adulte (entre 400 et 500grammes) et que les températures extérieures ne descendent pas en dessous de 10° trouvez-lui un abri, mettez-y des feuilles de la paille des branchages, du textile en lambeaux. Placez une source chaude comme par exemple une bouteille d’eau chaude emmailloté dans un linge pour que l’ hérisson ne se brûle pas.Puis mettez de l’eau et de la nourriture riche en protéines animales (croquettes chiens, chats (mieux), pâté, blanc de poulet, œufs durs …).
Ne donnez jamais de lait de vache ou autres dérivés de produits laitiers à un hérisson.Avec cette aide déjà l’animal devrait pouvoir se réchauffer pour la nuit et se réalimenter pour pouvoir revenir dans son nid habituel ou revenir chez vous pour que vous continuiez à le nourrir.
Si c’est un jeune pesant moins de 400grammes il faudra l’emmener directement en centre de faune sauvage (situé à l’école vétérinaire). En attendant que le centre soit ouvert, placez-le dans un carton avec une bouillotte (isolée dans du tissu pour éviter les brûlures) et de la nourriture citée ci-dessus ainsi que de l’eau fraiche. Le Centre de faune sauvage vous donnera quelques indications dans le cas où ils ne peuvent le récupérer dans l’immédiat.
Pour votre information, les puces du hérisson (Archaeopsylla Erinacei) ne vivent que sur lui, pas d’inquiétude vis-à-vis de vos animaux domestiques ou de vous-mêmes. Les vétérinaires pourront vous prescrire un traitement efficace contre elles(attention ne mettez pas n’importe quelles molécules car elles peuvent être toxiques chez le hérisson).

Il fait beau et chaud !

Adulte ou jeune si vous apercevez un hérisson de jour c’est qu’il y a un problème ! Récuperez-le et amenez le au centre. Le jour les hérissons sont exposés aux mouches qui pondent sur eux, les larves se nourrissant ainsi par la suite de l’animal encore vivant …En été laissez des gamelles d’eau fraîche à disposition sous des haies ou des buissons. La canicule a raison de beaucoup d’animaux, l’ hérisson ne fait pas exception.
Attention aux piscines. L’ hérisson est plutôt bon nageur mais comme tout être vivant il se fatigue et s’il est impossible pour lui de trouver un rebord où se hisser, il finira par mourir noyer. En laissant une petite planche flotter dans votre piscine vous lui fournissez un radeau naturel lui évitant la noyade jusqu’à sa découverte.
Sinon n’hésitez pas à mettre des protections tout le long ou des petites marches.

Sur internet vous trouverez certains sites reprenant les bases pour pouvoir aider un hérisson et surtout des astuces d’aménagement pour sécuriser son environnement (soit votre jardin).
http://lesanctuairedesherissons.eu/herisson/herisson.php
Pour rappel hérisson est un animal sauvage dont la captivité est interdite. Néanmoins ne refusez pas de l’aider un peu 😉

Jeune hérisson en vu? Contactez moi pour la prise en charge!

Eva Fernandes

Eva Fernandes

Petsitter Professionnelle / Auxiliaire spécialisée vétérinaire

Une réaction sur “Alerte Hérisson

  1. Merci beaucoup pour cet article ! J’ai mis un abri pour les hérissons dans mon jardin j’espère qu’il sera occupé cet hiver 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *